La Charte « Oui au train de nuit »

A/ Nos objectifs

Depuis 2016, les groupes locaux « Oui au train de nuit » (OuiTdN) ont choisi de défendre les trains de nuit (TdN) sur leur territoire, et en même temps l’ensemble des trains de nuit au niveau national. Il s’agit de créer une synergie pour développer le service public des trains de nuit :

1- Sur liaisons nationales et intraeuropéennes pour éviter que des millions de passagers ne se déplacent chaque année en avion, en bus ou en voiture. C’est une action pour la transition écologique.

2- Sur les liaisons transversales (sans passer par Paris) pour relier les régions éloignées : aujourd’hui il existe une véritable carence de mobilité sur ces trajets.

3- Vers les territoires ruraux et les villes moyennes pour des trajets de plus de 500 km. Le train de nuit contribue à redynamiser les villes moyennes et les territoires ruraux.

4- Pour offrir une connexion supplémentaire là où le TGV prend plus de 3 heures (plus de 750 km), pour permettre d’arriver tôt et partir en soirée ;

5- Pour relier l’Europe par des liaisons intraeuropéenes : le TdN va 2 fois plus loin que les TGV (de 750 à 1500 km) !

B/ Comment communiquer

Dans leur communication, les groupes locaux « Oui au train de nuit » veillent à respecter autant que possible les grandes lignes suivantes  :  


1- S’exprimer en Communication Non Violente (CNV), car les messages passent beaucoup mieux. La CNV consiste à :

(1) Décrire les faits avec précision en prenant soin d’éviter toute exagération : c’est important pour que notre parole reste crédible. Quand on exagère les faits, nous risquons d’être discrédités, même sur un point mineur. C’est d’autant plus dommage, qu’il n’y a pas besoin d’exagérer pour montrer que le train de nuit va mal.
(2) Parler de nous même, témoigner de nos besoins d’usagers et de citoyens. Ca nous aide aussi à éviter de critiquer les personnes : le fond du problème n’est pas une question de personnes. C’est un système que nous souhaitons changer. Pour ça nous cherchons depuis 2016 à lancer une synergie en mobilisant tous les acteurs. Parler de nos besoins, nous aide aussi à émettre des propositions pour l’avenir plutôt que rechercher « qui » a mal fait dans le passé.
(3) Apporter des propositions constructives et négociables. Nous évitons de dire « nous exigeons », car ça donne surtout envie à l’interlocuteur de faire tout le contraire. Et de fait, nous ne sommes pas en position « d’exiger ». Par contre nous sommes en mesure de proposer. En pratique, ça revient au même, et c’est beaucoup plus entendable pour nos interlocuteurs. Nous voulons être une force de proposition.

2- Nous évitons le débat pour ou contre la concurrence dans le ferroviaire, car c’est un débat gauche/droite interminable. A OuiTdN il y a des gens de gauche et de droite : on essaye d’avoir une vision inclusive de tous. C’est un effort et il est utile. Car quand on y arrive, cela apporte le bénéfice supplémentaire de mieux convaincre tous les décideurs, quelque soit leur sensibilité. Quand le débat est inévitable, on peut donner les 2 points de vues et leurs avantages respectifs.

Dans tous les cas, la concurrence n’est pas la panacée et elle apporte le risque de fragmenter l’offre. Par exemple le Paris-Nice et le Paris-Briançon risquent de circuler séparément ce qui augmentera les coûts. OuiTdN ne demande pas la mise en concurrence. (L’État promeut déjà la concurrence sans qu’on ai besoin de lui demander).

3- Nous ne nous prononçons pas en faveur de tel opérateur ou de tel autre. C’est indispensable car nous ne sommes pas un lobby en faveur d’un opérateur. Par contre, depuis sa création, OuiTdN demande que le groupe SNCF continue l’activité, redéveloppe les trains de nuit et crée les conditions favorables (sillons fiables sur le réseau, douches dans les gares, coopération pour la traction des TdN internationaux, vendre tous les TdN sur la plateforme oui.sncf, etc). L’action de l’État et du groupe SNCF apparaissent indispensables pour relancer l’activité.

C/ Cette charte est évolutive.

Si vous n’êtes pas d’accord avec certains des points ci-dessous, merci de nous le faire savoir pour que cette charte puisse évoluer.

Si vous recherchez un groupe vraiment plus enthousiaste en faveur de la concurrence, vous pouvez aussi rejoindre l’association Objectif train de nuit, et/ou les associations locales de la FNAUT.

Si au contraire votre priorité est de vous mobiliser contre la concurrence, la Convergence Nationale Rail (CNR) et les syndicats cheminots souhaitent avancer avec les usagers.

L’idéal serait que toutes les sensibilités collaborent en faveur du ferroviaire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close